Actualités

Actualités

Meilleure apprentie de France, une réussite éclatante pour Julia aux épreuves des moniteurs d’équitation

mfrcoublevie 22 mai 2024 Actualités, Zoom sur
featured image

Cette année, le concours du Meilleur Apprenti de France (MAF) a mis à l’honneur les jeunes talents du secteur équestre. Parmi eux, Julia, apprentie BPJEPS à la Maison Familiale Rurale (MFR) et aux Écuries de Crossey, s’est distinguée par son excellence et sa détermination lors des épreuves régionales des moniteurs d’équitation.

Un parcours d’épreuves exigeantes

Pour décrocher ce prestigieux titre, Julia a dû faire preuve de compétences diversifiées et de connaissances approfondies. Le concours MAF pour les moniteurs d’équitation se compose de plusieurs épreuves rigoureuses :

  1. Épreuve pratique à cheval : Julia a démontré sa maîtrise équestre à travers une série d’exercices pratiques. Sa technique, son aisance et sa capacité à s’adapter aux différents chevaux ont été évaluées de près par un jury d’experts.
  2. Épreuve pédagogique : En tant que future monitrice, Julia devait prouver ses compétences pédagogiques en encadrant une séance d’équitation. Cette épreuve testait sa capacité à transmettre son savoir de manière claire et efficace, tout en assurant la sécurité et le bien-être des cavaliers.
  3. Test de connaissances générales : Cette épreuve écrite visait à évaluer les connaissances théoriques de Julia sur divers aspects de l’équitation, incluant l’histoire, les soins aux chevaux, la réglementation et les techniques d’entraînement.
  4. Grand oral sur un projet pédagogique : Julia a présenté un projet pédagogique qu’elle avait élaboré, démontrant non seulement sa capacité à concevoir des programmes d’enseignement innovants, mais aussi ses compétences en communication et en gestion de projet.

Une double médaillée d’Argent

Grâce à ses performances exceptionnelles, Julia a été récompensée par deux médailles d’argent. La première, au niveau départemental, reconnaît son excellence locale et son potentiel prometteur. La seconde, au niveau régional, souligne son talent au sein d’une compétition plus large, regroupant les meilleurs apprentis de toute la région.

Ces distinctions sont une preuve de son engagement, de son travail acharné et de sa passion pour le monde équestre. Elles ouvrent également des portes pour son avenir professionnel, lui offrant une reconnaissance précieuse dans le milieu des sports équestres.

Un avenir prometteur

La réussite de Julia aux épreuves du MAF est une source de fierté pour la MFR et les Écuries de Crossey. Elle incarne les valeurs de dévouement, de persévérance et de compétence qui sont au cœur de la formation BPJEPS. En remportant ces médailles, Julia se positionne comme une future monitrice d’équitation de talent, prête à transmettre son savoir et sa passion aux générations futures.

Julia nous montre que l’excellence est à la portée de ceux qui travaillent dur et qui s’investissent pleinement dans leur passion. Félicitations à elle pour cette brillante réussite et pour avoir su se démarquer parmi les meilleurs de sa catégorie !

Bravo, Julia !

Meilleur Apprenti de France 2024

@dmin_ms 19 avril 2024 Actualités, Les jeunes s'impliquent
featured image

4 de nos jeunes sont partis concourir à l’épreuve régionale du Meilleur Apprenti de France édition 2024 catégorie Palefrenier-Soigneur !

Après des heures d’effort, de concentration et de travail, les résultats sont enfin tombés, dévoilant le talent éclatant de ces jeunes prodiges :

  • Zoé et Lucy se sont distinguées avec une médaille d’argent, récompensant ainsi leur remarquable performance et leur engagement sans faille.
  • Quant à Juliette, son nom brille désormais de l’éclat de l’or, une médaille bien méritée qui couronne son expertise exceptionnelle et son amour pour les chevaux.
  • Louane n’a pas démérité mais elle n’a pas été médaillée… Sa détermination reste indéniable, témoignant de son engagement envers son métier et sa passion pour les équidés.

Maintenant, les regards se tournent vers l’avenir, avec l’épreuve nationale qui approche à grands pas. Juliette portera les espoirs de son équipe lors de cette compétition nationale, qui se déroulera les 7 et 8 juin prochains. Tous les supporters et admirateurs seront derrière elle, lui souhaitant bonne chance et succès dans cette nouvelle étape de son parcours.

« Cette expérience nous a permis de développer notre professionnalisme, d’enrichir notre carnet d’adresses, de faire face à l’adversité, et une belle expérience en plus ! »

Juliette et Louanne

Découverte en immersion pour les AE

mfrcoublevie 8 avril 2024 Actualités, Zoom sur
featured image

Les élèves Animateur d’Equitation ont récemment eu l’opportunité de plonger dans l’univers captivant du spectacle équestre lors d’une excursion d’une journée à Indian’s Vallée. Cette sortie a été l’occasion parfaite pour les AE de découvrir de près le fonctionnement de cette structure spécialisée et d’explorer les coulisses du métier d’intervenant du spectacle.

Située dans le département de la Drôme, Indian’s Vallée est renommée pour son expertise dans le domaine du spectacle équestre. Accueillis par des intervenants de qualité, les AE ont été immergés dans un programme riche et varié.

La journée a débuté par une présentation détaillée du fonctionnement du centre, permettant ainsi aux AE de comprendre les rouages de cette entreprise spécialisée. Ensuite, les participants ont eu l’opportunité de réfléchir de manière interactive autour de la création de numéros, bénéficiant des conseils avisés des professionnels présents.

L’expérience s’est poursuivie avec une initiation à la voltige cosaque, une discipline impressionnante qui demande à la fois agilité, coordination et confiance entre le cavalier et le cheval. Cette activité a permis aux AE de repousser leurs limites et de découvrir de nouvelles facettes de l’équitation.

Enfin, point culminant de cette journée d’immersion, les AE ont eu le privilège d’observer la création d’un numéro de travail en liberté. Cette démonstration a été l’occasion pour eux d’apprécier tout le travail et la complicité nécessaires entre l’homme et l’animal pour réaliser des performances équestres époustouflantes.

Au terme de cette expérience enrichissante, les élèves sont repartis avec de nouvelles pistes de travail et des outils en main pour poursuivre leur formation. Forts de cette journée d’apprentissage intense, ils sont désormais prêts à relever de nouveaux défis et à continuer leur progression dans le monde de l’équitation.

Pour ceux qui souhaitent découvrir l’univers envoûtant du spectacle équestre, Indian’s Vallée ouvre ses portes dès cet été. Que ce soit pour assister à leur spectacle nocturne ou pour profiter d’un diner-spectacle, le site promet une expérience inoubliable pour les amateurs d’équitation et de spectacles vivants.

Les élèves de première découvrent l’Amérique !

mfrcoublevie 21 mars 2024 Actualités, MFR en voyage
featured image

Une aventure mouvementée…

Tout commençait mal, nous apprenons la veille du départ que notre vol transatlantique est annulé. Les solutions proposées sont, soit de partir dans plusieurs avions différents le lendemain avec des arrivées décalées le surlendemain et des vols retour reportés (inenvisageable avec les nuits d’hôtels et les musées réservés) soit d’annuler le voyage.

Taratata, il nous en fallait plus pour baisser les bras et tout abandonner. Et c’est principalement grâce à notre nouvel ami, « Fazal notre sauveur », du centre d’appel de British Airways situé en Inde du Nord, que nous pûmes être placés dans un autre vol sur une autre compagnie (Virgin Atlantic) et au départ d’un autre aéroport à Londres (Heathrow) que notre aéroport d’arrivée du vol Genève-Londres (Gatwick) (vous suivez ??) et atteindre New-York le samedi soir. Malgré d’âpres négociations, nous ne parvînmes toutefois pas à être tous intégrés dans le même vol, 8 élèves et 1 accompagnateur ont pris un autre avion 2h30 plus tard. Cependant, nous sommes tous arrivés en même temps (à 2h du matin) à l’hôtel car ces derniers ont pris des taxis pour rattraper le temps perdu contre le métro pour les autres.

Bref, après toutes ces péripéties et cette journée interminable et intense, nous avons pu nous écraser lamentablement sur les épais matelas des lits King Size de nos 2 hôtels.

Un programme dense et intense

Après le petit-déjeuner sucré-salé, nous voilà partis tels les colons anglais à la découverte du Nouveau Monde. Nous avons traversé une partie de Manhattan pour tous se retrouver à Madison Square Park. Nous avons ensuite remonté la 5e Avenue jusqu’à Central Park, croisant quelques hordes de fêtards irlandais, tout de vert vêtus, qui célébraient dignement leur Saint Patron, Patrick (dit « Patoche »), puisque nous sommes le 17 mars. Quelques effluves de Guiness s’échappaient de ces groupes de bienheureux contrastant avec la douce odeur des plantes fleurissant dans les innombrables allées du célèbre parc new-yorkais.

En fin d’après-midi, c’est à Times Square que notre groupe d’irréductibles gaulois se fit remarquer par ses « WOUAHHHHH, WESHHH comme c’est stylé ! ». La journée se termina tôt, aux alentours de 21h, après tout de même plus de 20 km à pieds parcourus dans la Big Apple.

New-York, the Big Apple, l’aventure continue…

Une journée forte en émotions

Après l’ingestion du typical american breakfast, direction le siège de l’ONU où 3 guides nous attendaient de pied ferme pour nous faire visiter les lieux et nous expliquer les objectifs de cet organisme créé au lendemain de la 2e guerre mondiale. Une visite absolument mémorable, d’une richesse extraordinaire, qui rentre parfaitement dans les programmes de cours des élèves en histoire géographie, en ESC mais aussi en bio-écologie avec notamment les questions des ODD (objectifs de développement durable). Nous sommes entrés discrètement, à pas de loup, dans plusieurs salles où se tenaient des conseils. La consigne était de ne faire aucun bruit et de baisser la tête lorsque nous passerions devant l’immense vidéo projecteur qui retransmettait les images des intervenants prenant la parole. Certains élèves semblaient être en mission, rampant sur l’épaisse moquette tandis que 2 autres élèves, dont nous tairons les noms (pour leur sécurité), se sont postées par mégarde devant le rai de lumière. António Guterrez, le secrétaire général des nations unies ne les a pas félicitées.

Suite à cette visite, et après un temps libre pour savourer un repas probablement pas des plus healthy et pour faire du shopping sur la 5e Avenue (puisque c’est cher mais c’est « class » paraît-il), nous avons grimpé au sommet de l’Empire State Building, au 86e étage précisément. C’est grand New-York !

Nous avons fini la journée à Times Square, où il serait presque nécessaire de s’appliquer sur le visage de la crème solaire indice 50 pour se protéger des écrans lumineux.

New-York, la cité qui ne dort jamais

En réveil musculaire matinal, nous avons remonté à pieds la 7e avenue jusqu’au célèbre American Natural History Museum situé en bordure de Central Park. Immense bâtiment abritant d’incroyables collections d’insectes, de fossiles, de pierres précieuses, de squelettes… Ce musée est également un centre de recherche anthropologique et astronomique, bref, on ne s’y ennuie pas. Nous avons commencé par visionner un film documentaire sur les baleines bleues avant de se dispatcher dans les différents étages. Nous pensions pouvoir croiser Ross à l’étage des dinosaures mais il était en congé (dédicaces aux amateurs de « Friends »).

Après cette visite culturelle, nous sommes redescendus vers le sud de Manhattan et l’équipée sauvage s’est scindée en 2 groupes : le groupe des chaussures trouées, semelles décollées, mollets courbaturés et le groupe des ultra trailers, marathoniens affûtés comme des sabres japonais.

Ce dernier groupe a poursuivi la visite de Manhattan à pieds en empruntant la « highline », ancienne voie ferrée sur pilotis serpentant entre les immeubles à l’architecture curieuse et remarquable, pour rejoindre le quartier de Greenwich Village, connu comme étant un quartier de la contre-culture américaine dans les années 60.

Le premier groupe, quant à lui, a posé son QG à Times Square et les membres de ce groupe se sont dispersés comme une envolée de moineaux pour revenir 1 h 30 plus tard au point de rendez-vous, chargés de sacs « Nike », « Vans » ou « Levis ». Nous avons aussitôt appelé notre nouvel ami indien, sauveur in extremis de notre voyage, embauché au centre d’appels de British Airways, pour affréter un avion supplémentaire.

Encore une belle journée !

New-York, a concrete jungle

Mercredi 20 mars fut la visite du sud de la péninsule de Manhattan. Après un voyage dans les antres de la terre avec le métro New-Yorkais, nous avons retrouvé toute l’équipe au départ du ferry pour Staten Island.

Nous avons fait l’aller-retour pour admirer de près la statue de la liberté et avoir une vue d’ensemble sur les gratte-ciel du Financial District.

Ensuite, balade sur Wall Street et au mémorial du 11 septembre 2001 pour finir à Chinatown et Little Italy.

En fin d’après-midi, nous avons traversé le pont de Brooklyn, avons attendu que la nuit tombe pour faire le retour et admirer Manhattan aux mille lumières. Paysage urbain extraordinaire. Nous sommes maintenant au matin de notre dernier jour à NY, nous allons visiter le célèbre MoMA pour finir (Museum of Modern Art).

NYC, this is the end…

Notre aventure en terre américaine se termine ce soir.

Pour boucler notre programme bien chargé, nous avons déambulé entre les œuvres d’art du MoMA. Certaines bien connues et concrètes comme le célèbre « la nuit étoilée » de Van Gogh et d’autres plus abstraites et surprenantes d’artistes plus contemporains ayant de toute évidence goûtés à de drôles de substances.

Nous avons ensuite mangé dans le quartier de Midtown pour finalement prendre le métro et l’Airtrain reliant Manhattan à l’aéroport de JFK dans le quartier du Queens.

Nous attendons maintenant nos 4 avions différents qui sont tous prévus à l’heure pour revenir sur l’ancien continent.

Nous en profitons pour féliciter les élèves qui ont été absolument formidables : ils ont su s’adapter aux changements de plan du 1er jour dû à l’annulation de dernière minute de notre vol. Ils ont toujours été à l’heure après les temps libres et pour partir les matins et ont été curieux et intéressés par toutes les visites proposées. Et chose suffisamment extraordinaire pour le souligner, personne ne s’est plaint des longues escapades à pieds. Nous avons parcouru environ 100 km sur les 5 jours !

Enfin nous remercions les parents pour leur confiance. Nous avons bien vu dans les yeux de certains que laisser leur progéniture dans NYC allait être une épreuve !

Les élèves en rêvaient, et ils l’ont fait !

Meilleur Apprenti de France !!!

mfrcoublevie 12 mars 2024 Actualités
featured image

C’est avec une immense fierté que la MFR célèbre la brillante réussite de son ancien élève, Tom Lefevbre, lors de la prestigieuse cérémonie de remise des médailles d’or aux Meilleurs Apprentis de France, qui s’est tenue au théâtre du Châtelet à Paris.

Après avoir obtenu son Baccalauréat, Tom s’est distingué parmi des centaines de candidats en se rendant à cette cérémonie emblématique, accompagné par ses deux anciennes monitrices de la MFR Coublevie. Sa détermination et son travail ont été récompensés par la médaille d’or, honorant son excellence dans le métier de palefrenier-soigneur.

Le parcours remarquable de Tom est une source d’inspiration pour tous ceux qui croient en la valeur de l’apprentissage. Sur les 240 jeunes qui ont entrepris le parcours pour devenir l’un des meilleurs apprentis de France, Tom se classe parmi les 7 médaillés d’or nationaux, un exploit qui témoigne de son talent et de son engagement.

Tom a débuté son parcours à la MFR en CAPa Palefrenier-Soigneur, où il a acquis les bases solides de son métier. Il a ensuite poursuivi ses études en BAC professionnel CGEH (Conduite et Gestion de l’Entreprise Hippique), démontrant sa passion et son dévouement pour le domaine équestre. Aujourd’hui, il poursuit son ascension académique en se lançant dans un BTS comptabilité, illustrant ainsi sa polyvalence et son ambition.

Cette réussite est le fruit d’un dur travail, de détermination et de l’accompagnement précieux de ses formateurs à la MFR Coublevie. Son parcours témoigne de la qualité de l’enseignement et de l’encadrement offerts par l’établissement, ainsi que de la force de la communauté éducative qui l’a soutenu tout au long de son apprentissage.

Mais l’histoire ne s’arrête pas là. En effet, la MFR Coublevie se prépare déjà à une nouvelle aventure, avec la sélection de 4 de ses élèves pour les épreuves régionales du Meilleur Apprenti de France cette année. Une nouvelle génération d’apprentis talentueux est prête à suivre les traces de Tom et à porter haut les couleurs de l’établissement.

La Maison Familiale Rurale de Coublevie adresse ses plus chaleureuses félicitations à Tom Lefevbre pour cette distinction prestigieuse et lui souhaite une brillante carrière professionnelle. Son succès est une source d’inspiration pour tous les jeunes étudiants de la MFR et une illustration éclatante des opportunités offertes par l’apprentissage et la formation professionnelle.